La mozzarella, aussi appellé mozza, est un fromage qui a une densité calorique assez faible, par rapport aux autres fromages et autres produits laitiers. C’est un fromage gras et sain à la fois. La mozzarella est-elle calorique ? La mozzarella fait-elle grossir ? Non, à certaines conditions.

On peut l’intégrer dans un régime, ou un rééquilibrage alimentaire, sous réserve de ne pas en abuser. La mozzarella fait parti des fromages les moins caloriques comme la cancoillotte, la ricotta, la feta, le camembert, le chèvre frais…. Lisez jusqu’à la fin, nous proposons des recettes légères avec de la mozzarelle qui sentent bon l’Italie !

La mozzarella un des rares fromages alliés d’un régime minceur

La mozzarella, ou mozzarelle, appartient à la catégorie des fromages frais. On distingue 3 sortes de mozzarella et leur propriétés varient :

  • mozzarella di bufala Campana (AOC)
  • mozzarella bufala
  • mozzarella au lait de vache

Elle a des atouts indéniables pour la santé avec de réelles valeurs nutritionnelles : sa richesse en calcium, environ 500 milligrammes pour une portion de 100 grammes, intéressante pour un apport en phosphore, également riche en vitamines. Enfin c’est une excellente source de protéines et de lipides (acides gras saturés). Et c’est presque anecdotique, il y a une présence de sucre dans la mozzarrella, 1 gramme pour 100 gramme de fromage. On peut constaster que ce fromage au parfum d’Italie a quelques apports nutrionnels intéressants. Les valeurs nutrionnelles sont détaillées un peu plus bas dans cet article.

La « mozza » contient un pourcentage très élevé d’eau et c’est pour cette raison (et non parce qu’ils contiennent peu de matières grasses) qu’ils ont peu de calories par 100 g et peuvent donc, à première vue, être considérés comme intéressants à inclure dans un régime hypocalorique.

Vous avez peut être l’objectif de faire un régime minceur. Pour perdre du poids et continuer de manger du fromage, vous pouvez incorporez une trentaine de grammes par personne de ce fromage dans un plat, ou une salade. Mangez-en sans culpabiliser.

Malheureusement, la densité calorique n’est pas le seul aspect à prendre en compte dans un régime hypocalorique : l’indice d’appétence est également très important et pour la mozzarella, comme nous le verrons, il pourrait être un peu trop élevé.

Quelques valeurs nutritionnelles de la mozzarelle (valeur pour 100g) :

  • 280 calories
  • Lipides : 17 g
  • Acides gras saturés : 11 g
  • Acides gras poly-insaturés : 0,5 g
  • Acides gras mono-insaturés : 4,8 g
  • Cholestérol : 54 mg
  • Sodium : 16 mg
  • Potassium : 95 mg
  • Glucides : 3,1 g
  • Sucres : 1,2 g
  • Protéines : 28 g
  • Vitamine A : 517 IU
  • Vitamine C : 0 mg
  • Calcium : 731 mg
  • Fer : 0,3 mg
  • Vitamine D : 13 IU
  • Vitamine B6 : 0,1 mg
  • Vitamine B12 : 0,9 µg
  • Magnésium : 26 mg

Quelles sont les différences nutritionnelles entre la mozzarella de bufflonne et de vache ?

La différence la plus importante vient du lait, en ce sens que le lait de bufflonne est plus gras que le lait de vache.

Plus précisément, la mozzarella de bufflonne contient environ 40 calories de plus que la mozzarella de vache. En fait, le lait de vache contient plus de protéines et moins de matières grasses. Le lait de vache convient donc mieux à ceux qui doivent prendre du poids, par exemple les enfants qui grandissent.

Quand et comment la manger ?

A cause d’une forte présence de graisses saturées, la « mozza » (à ne pas confondre avec la burrata) ne doit pas être mangé tous les jours. Grâce à ses acides aminés essentiels, sa consommation est recommandée au repas du midi ou le soir, et recommandée après le sport.

L’astuce, c’est de la combiner avec une portion de légumes qui complètent son profil nutritionnel. Pour les plus gourmands, on peut intégrer la mozzarella à une pizza faite maison.

D’autre part, les combinaisons avec d’autres sources de protéines doivent être évitées, car ça pourrait facilement dépasser la quantité de sodium (sel) recommandée à consommer quotidiennement.

Quelle quantité de mozzarella peut-on manger par semaine ?

La mozzarella est un aliment pratique pour préparer un repas en dernière minute. Si vous n’avez pas de problèmes particuliers, tels que des problèmes de métabolisme, on peut manger la mozzarella 2 fois par semaine.

En ce qui concerne les quantités, si vous choisissez la mozzarella de vache, on se limitera à 200 grammes, mais si vous optez pour celle de bufflonne, il vaut mieux ne pas dépasser les 150 grammes hebdomadairement.

La mozzarella, un fromage trop appétissant ?

L’indice d’appétence est très subjectif, contrairement à l’indice de satiété qui, comme nous l’avons vu, est assez objectif (il est un peu pour tout le monde, à quelques exceptions près).

Nous l’avons définie comme la quantité de calories d’un certain aliment que nous devons prendre avant de nous considérer comme rassasiés, ou du moins satisfaits. Un indice d’appétence élevé signifie que nous devons absorber trop de calories d’un aliment pour être satisfaits.

Il va sans dire que dans un régime alimentaire correct, et plus encore dans un régime hypocalorique, il faut prendre des aliments ayant une bonne appétence, qui ne soit pas trop élevée (pour éviter de prendre trop de calories) mais pas trop basse (pour éviter de se castrer avec des aliments que l’on n’aime pas).

La mozzarella, ou mozzarelle, est un fromage très appétissant, en moyenne, car même si elle contient peu de calories, il n’est pas difficile d’en manger même des quantités très importantes.

Il n’est pas impossible de manger une mozzarella de buffle de 250 g, en effet ce n’est pas particulièrement difficile, enfin on parle de 700 kcal ! Manger 200-250 g d’un autre fromage est beaucoup plus difficile, pour plusieurs raisons allant de la consistance (un fromage sec nous sèche la bouche : il est difficile d’en manger beaucoup) à la saveur (un fromage affiné est très savoureux et il nous « fatigue » – ou nous satisfait – beaucoup plus tôt).

La « mozza », au contraire, n’est pas très salée ni très savoureuse, elle est riche en eau et ne pétrit donc pas la bouche, et pour ces raisons, on peut facilement la manger en quantité, jusqu’à être rassasié quand on a mangé beaucoup trop, par rapport aux calories que l’on peut se permettre !

La mozzarella comme exhausteur de goût

Le fromage est un aliment riche en calories, qui doit être consommé en quantité limitée (disons 50-100 g maximum).

L’idéal est de l’utiliser comme un condiment, plutôt que comme un aliment principal, par exemple dans les pâtes, les omelettes ou les salades… Mais cela n’est possible que si le fromage est particulièrement savoureux, ce qui n’est certainement pas le cas de la mozzarella, qui a un goût assez délicat qui est immédiatement « perdu » lorsqu’elle est combinée à d’autres aliments.

Avec cela, je ne veux pas dire qu’il ne faut pas manger de mozzarella ou qu’il ne faut pas l’utiliser dans la cuisine (je l’utilise dans différentes recettes Oui), cependant vous devez savoir que, bien qu’il s’agisse d’un fromage à faible teneur en calories, et c’est pourquoi il est traditionnellement lié au concept de régime, en réalité c’est l’un des fromages les moins indiqués dans un régime hypocalorique, parce que, comme nous l’avons vu, il est très attrayant et ne convient pas pour être utilisé en petites quantités comme assaisonnement.

Comment choisir une mozzarella de qualité ?

Lors de la dégustation, elle doit avoir une consistance élastique, mais pas caoutchouteuse. Enfin, il faut faire attention au prix. Nous ne pouvons pas acheter un produit de qualité pour quelques euros. Le prix d’une bonne mozzarella varie de 7 à 11 euros au kilo.

Il est possible de préparer sa propre mozzarella à la maison.

Mais si vous savez être raisonnable, on peut considérer que c’est un fromage qui ne fait pas grossir et qui sera un allié pour perdre quelques kilos. Evidemment, n’oubliez pas qu’un régime minceur s’accompagne d’une pratique d’une activité physique : mangerbouger.fr

Idées de recettes légères avec de la mozzarella

Que faire avec de la mozzarella ? Voici quelques suggestions :

  • Oeuf cocotte à la mozzarella
  • Gaspacho de tomates à la mozzarella
  • Cake tomate olive et mozzarella
  • Tagliatelle avec des tomates cerise, basilic et mozzarella
  • Tarte légère aux épinards et mozzarella