Il y a des jours comme ça, où je me sens minuscule. Insignifiante.

Je pense que la vie est faite des choix que nous avons pris. Une somme de petits choix qui donne une direction à notre vie.

Mais certains jours je me demande si mes choix, mon existence ont une quelconque influence à l’échelle de l’humanité. Je ne suis qu’une fourmis, une goutte d’eau dans un orage. Je me sens minuscule et mes efforts vains. J’ai l’impression de ne pas exister. Je suis dans le doute. Je me demande si mes désirs d’aujourd’hui seront concrets un jour.

J’aime concrétiser, rendre le rêve réel. C’est comme ça que je me sens vivante.

Chaque jour je cohabite avec mille émotions simultanées. Un melting-pot de peurs, de peines, de joies, d’espoirs et surtout d’amour. L’amour est mon roc, mon phare dans la tempête. Il guide mes pas dans l’obscurité. Je suis les battements de mon cœur les yeux fermés, je sais que lui seul sait les choix que j’ai à faire.

Alors chaque jour, même si j’en ignore l’aboutissement, je m’efforce de suivre la voie/voix mon cœur, et de faire les choix nécessaires à ma vie. Ce qui est fait avec amour sera forcément une réussite.

Et même si je ne suis qu’une minuscule goutte d’eau dans un orage, au moins je ferai pousser les fleurs.


A lire aussi : Les mots.

5 Comments

  1. Aurélie dit :

    Ton texte fait vraiment écho à ce qui me passe souvent par la tête… Est-ce que tout ça, toutes nos actions, toutes nos vies ont un sens ? Est-ce qu’elles ont la moindre incidence sur le reste du monde ?

    Heureusement, certaines choses m’aident à tenir et comme toi je dirais que c’est un mélange d’amour et de bienveillance, d’envie de me sentir en phase avec mes sentiments, mes valeurs et mes actes.

    J’espère que tu continueras à publier du contenu ici, j’aime toujours beaucoup lire tes articles, peu importe le sujet que tu abordes :)

  2. Chloé dit :

    combien de fois je me suis posée ces questions: A quoi ça sert? Où aller? Quel chemin suivre?
    Une seule et même réponse me revenait toujours: Il y a deux sentiments qui dominent le monde (et toutes les émotions humaines): la peur et l’amour. Ecoute ta peur, et tu ne seras jamais apaisée, jamais rassurée, toujours dans la crainte d’être jugée, différente, malheureuse… Ecoute ton coeur, laisse toi envahir par toutes les marques d’amour (si petites soient-elles) que la vie offre. Certes, parfois tu seras incertaine, tu changeras d’avis, tu te tromperas, mais guidée par l’amour, rien ne sera vain ou malveillant. Deux manières de vivre existent: considérer que rien n’est un cadeau, ou que tout est un cadeau.
    Voila, je sais que ça fait un moment que tu as rédigé cet article il y a un moment, mais en visitant ton blog j’ai été touchée par celui-ci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *